La problématique

L'évolution des interfaces utilisateur des systèmes interactifs des cockpits aéronautiques (avion, hélicoptère), est caractérisée par une augmentation continue du nombre d’informations accessibles, une agrégation des systèmes, une fusion des affichages, et une dématérialisation progressive des interfaces pilotes-systèmes. De nouveaux concepts tendent à remplacer les dispositifs actuels par un nombre réduit d’écrans tactiles. L’enjeu pour les industriels est de répondre à la complexité croissante des systèmes avec une plus grande flexibilité et de moindres coûts. Ces évolutions présentent néanmoins de fortes limites pour un cadre d’usage critique. Contrairement aux dispositifs physiques actuels de contrôle (boutons, sélecteurs, manettes, tirettes...), dont la perception et la manipulation passent aussi par le sens du toucher et la proprioception, les interfaces tactiles sont difficiles à utiliser sans les yeux ou en situation d’instabilité de l'aéronef. Lire la suite

Les objectifs scientifiques et techniques

Nous faisons l’hypothèse qu’une approche mixte des interfaces, intégrant au tactile des objets physiques et des interactions dans l’espace physique, prendrait mieux en compte les capacités sensorimotrices des pilotes et permettrait une meilleure collaboration, et par là permettrait d'identifier et de traiter les problèmes potentiels posés par le tout tactile.

L’objectif scientifique central du projet est de construire et d’évaluer cette hypothèse, à travers l'exploration de dispositifs d’interaction mixte pour le cockpit. Nous nous intéressons par conséquent aux technologies haptiques, tangibles et organiques. L’haptique complète l’interaction tactile par l’envoi de signaux aux récepteurs sensoriels cutanés (vibration, pression, texture, ...). Lire la suite

 


Les partenaires académiques

Les partenaires industriels